Article « Nicholas et Elena ROERICH » par J.-B. Cabanès

2,00

Ne et E ROERICH – Deux voyageurs de l’AbsoluLire un extrait
Figure exceptionnelle du XXe siècle,Nicholas Roerich a été l’initiateur avec sa femme Elena, du mouvement de l’Agni Yoga.
Voyageur, peintre visionnaire, écrivain, enseignant spirituel, il a séjourné longuement dans les Himalayas menant une vie hors du commun…

Description

Article paru dans Sacrée Planète magazine papier n°37 (dec09/Janv.2010)

Nicholas Roerich est une figure exceptionnelle du XXe siècle, assez méconnue en France?
Il a été l’initiateur avec sa femme Elena du mouvement de l’Agni Yoga.
Voyageur, peintre inspiré à qui on doit de nombreux tableaux sur l’Himalaya,le Tibet, Shambhalla,… écrivain et enseignant, il a séjourné longuement dans les Himalayas.
Leur engagement spirituel a inspiré nombre de personnes…


« L’œuvre de Roerich n’est pas un reportage de peintre voyageur 
mais un message ésotérique lancé au monde d’en bas.

Son enseignement secret est tout entier contenu dans ses toiles qui constellent sa vie. »

 

LE PACTE ROERICH ET LA BANNIÈRE DE LA PAIX(extrait de l’article)

L’idéal de paix qui l’animait depuis sa jeunesse et son amour pour les arts conduisirent Roerich vers une action concrète d’ampleur mondiale. Dans l’esprit de ce visionnaire, la culture est en relation étroite avec les problèmes de l’évolution cosmique de l’humanité. La culture est fondée sur la beauté et la connaissance : il est du devoir de tout homme doué de conscience d’œuvrer pour son rayonnement et sa protection. Pour cela la paix dans le monde est nécessaire, et si par malheur la guerre advient, il est urgent de protéger et de sauver les œuvres d’art et la culture des peuples. Roerich se plaisait à citer Dostoïevski : « L’éveil à la Beauté sauve le monde. » C’est pourquoi, dès son retour d’expédition, Nicholas Roerich rédigea un appel à tous les gouvernements pour l’élaboration d’un traité permettant la sauvegarde des œuvres d’art en cas de conflit.
Le “Pacte Roerich” fut signé à la maison blanche en 1935 en présence de Théodore Roosevelt et fut ensuite ratifié par 36 nations. Ce pacte fut repris en 1949 par l’UNESCO et par la “ Convention Internationale de la Hague pour la protection des valeurs culturelles en cas de conflits armés”.
Un drapeau spécial fut créé à cet effet : la Bannière de la Paix, ornée de trois sphères rouges inscrites dans le Cercle de l’Éternité. Ce symbole ésotérique est très ancien, on le retrouve en Éthiopie, en Chine, dans le Temple du ciel à Pékin, au Tibet et il figurait sur les armes de Tamerlan, Il est associé, dans la tradition bouddhiste issue de l’Inde, à la pierre de félicité : Chintamani
Ce symbole figure sur certaines toiles de cette période ; sous le symbole on peut lire la devise : Pax Cultura. Le tableau “Madonna Oriflamma” fut spécialement dédié à ce pacte. L’Art mondial y est placé sous la protection de la Mère Divine.

Pour lire les première pages, cliquer ICI

 

************

Cet article fait partie d’un

 DOSSIER en PDF « La Terre creuse » de 63 pages



comprenant en plus de cet article sur Nicholas Roerich,

un article sur la Terre Creuse paru en février 2020, deux articles sur Telos,

deux articles sur l’énergie libre et un article sur Le mont Shasta

au prix de 12 euros

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.